Le Têt

Retrouvez tous nos articles pour en apprendre plus sur le Vietnam.

Le Têt

Le Têt, le nouvel an Vietnamien

Le Têt est incontestablement la fête la plus importante et la plus populaire du calendrier vietnamien : elle marque le début de l’année, et apporte le renouveau. Ce jour, tous les vietnamiens fêtent leur anniversaire, on efface les compteurs et on repart de zéro. Le Têt mèle le culte des ancètres, le culte du foyer. Plusieurs jours sont nécessaires à sa préparation : offrandes, visite des ancètres, repas familial …

En 2011, la fête du Têt a lieu le 3 février. Cette année est placée sous le signe du Chat. Le chat est symbole de longévité et de chance. Il est directement influencé par la Lune. Les personnes natives de ce signe sont pleien de charme et de délicatesse, appréciant ce qui est beau.

Le Têt

Le Têt Nguyen Dan signifie la fête du premier jour. Cette fête vietnamienne, essentiellement familiale, annonce le nouvel an lunaire.

A cette occasion, les familles se rassemblent et espèrent la chance pour cette nouvelle année. C’est aussi l’anniversaire de tous les vietnamiens : le jour du Têt, tout le monde prend un an de plus.

Basé sur le calendrier lunaire, le Têt a lieu chaque année entre mi-janvier et mi-février.

Les préparatifs

Les préparatifs consistent dans la préparation de plats spéciaux, le nettoyage et la décoration de la maison (avec des fleurs de soucis notamment, symbole de longévité).
Parmis les autres rituels, il y a les visites de personnes le premier jour de la nouvelle année, le culte des ancêtres, le don d’argent dans des petites enveloppes rouges et or, pour souhaiter bonne chance aux enfants et aux personnes âgées. Pèlerinage et les grandes réunions de famille sont également au programme : les  vietnamiens rendent visite à leurs proches, se rendent dans les temples ou auprès des tombes de leurs ancêtres.

Le culte du foyer

La fête commence une semaine avant le Nouvel An, au moment ou les trois esprits du foyer, regagnent les cieux pour faire leur rapport sur la vie familiale à l’Empereur de Jade. Les autels sont alors chargés d’offrandes et les vietnamiens jettent dans les lacs et les rivières des carpes vivantes pour le transports des esprits du foyer.

Par les offrandes offertes, ils espèrent faire l’objet d’un rapport positif auprès l’Empereur de Jade. On se rend aussi dans les cimetières pour inviter les esprits des parents défunts à la célébration. Quand les trois esprits reviennent sur terre, la veille du Nouvel An, les soucis de l’année qui vient de s’écouler se sont dissipés, et les festivités peuvent commencer.

Les tambours et percussions font alors une sortie remarquée.

Bonheur, prospérité, longévité

Cette journée est importante car les vietnamiens pensent qu’elle influencera les jours de l’année qui commence : aussi, on essaie de ne pas se mettre en colère, de ne pas jurer, crier. On dit que la première personne qui rend visite à une famille apportera chance ou malchance, alors on attend une bonne visite : la personne  idéalement attendue est un homme, prospère, marié, ayant des enfants. A l’inverse, une femme célibataire, sans enfant, n’est pas une visite convenable.

La formule de salutation rituelle est « phúc lộc thọ » ce qui veut dire bonheur, prospérité, longévité. Les vietnamiens vous souhaiterons également « chúc mừng năm mới » ce qu’on traduit par bonne  année.

Cette fête se déroule en famille autour du plat traditionnel Banh Chung (délicieuse crèpe de riz farcie de viande de porc), accompagnés de salaisons de légumes, de fruits ou légumes confits au sucre.

Catégories