Vivre au Vietnam

Retrouvez tous nos articles pour en apprendre plus sur le Vietnam.

Vivre au Vietnam

Vivre au Vietnam

Dans cette partie du site, vous trouverez des informations utiles pour imaginer et organiser votre vie au Vietnam . J’y aborde les questions relatives :

  • au travail au Vietnam et les formalités administratives qui sont liées,
  • l’argent,
  • la santé,
  • les questions relatives à la location d’une maison ou d’un appartement au Vietnam 
  • et à la nourriture.
Travailler au Vietnam : la question de l’expatriation


Fin 2009, près de 5500 Français expatriés étaient inscrits au registre des Français établis hors de France : un tiers  étaient immatriculés à Hanoïet les 2/3 étaient immatriculés auprès du consulat général de France à Hô Chi Minh-Ville.

On compte plus de 200 entreprises françaises installées au Vietnam. Ces sociétés françaises emploient majoritairement des vietnamiens et quelques expatriés. Parmi les plus importantes entreprises implantées au Vietnam, on compte Accor, Aventis, BNP, Orange, Groupe Bourbon, Natexis… Pour le reste, il s’agit de PME basées dans la région d’Ho Chi Minh Ville.

Les formalités administratives
  • Pour obtenir un visa d’affaires valable de 3 à 6 mois maximum, il faut bénéficier  d’une invitation de la part des autorités de tutelle vietnamiennes selon le secteur d’activité de l’entreprise qui nécessite votre déplacement.
  • Pour les séjours de plus de 3 mois, vous aurez besoin d’un permis de résidence que vous pouvez obtenir auprès d’un commissariat de police. Pour le demander, il vous faudra prouver que vous travaillez au Viêt Nam. Ces permis sont valables un an ou pour la durée du contrat de travail.
  • Tout travailleur étranger au Viêt Nam doit être en possession d’un permis de travail délivré par le gouvernement vietnamien.
    Le permis de travail a la même durée que votre contrat de travail. Il ne peut dépasser 36 mois, mais il pourra être renouvelé si votre employeur en fait la demande auprès du Ministère du Travail.
  • Dès votre arrivée au Vietnam, inscrivez vous au registre des Français établis hors de France. Cette démarche est importante pour assurer efficacement votre protection consulaire en cas de difficulté ou de péril grave.
Les précautions santé


Aucun vaccin n’est obligatoire. Cepdant, il est recommandé de mettre à jour vos vaccins avant de vous rendre dans le pays. On recommande également la vaccination contre la typhoïde, les hépatites A et B .

Concernant les enfants, le Ministère de la Santé Français recommande le B.C.G. et hépatite B dès la naissance, la rougeole, les oreillons et la rubéole dès l’âge de 9 mois, la typhoïde  à partir de l’âge de 2 ans. Sans oublier la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae b, qu’on peut faire dès la naissance.

Quant au paludisme …

Il est inexistant dans les grandes villes, dans les villes de la côte, dans la région de Dalat et dans les rizières du sud. Donc, en dehors des sentiers battus, pas de recommandations particulières. En revanche, dans les zones moï, dans la région de Dien Bien Phu, sur les plateaux de moyenne altitude, et dans les régions forestières et frontalières du Vietnam, ainsi que dans la région du Delat du Mékong, le paludisme est présent.

Pour vous protéger, il vous faudra porter des vêtements couvrants les bras et les jambes dès le coucher du soleil, protéger votre peau avec de l’Insect écran, le seul répulsif efficace, et dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide. Vous pouvez aussi avoir recours à un traitement antipaludéen : la Malarone® .

  • En savoir plus sur le paludisme et les questions relatives à la santé

Concernant votre protection sociale

Pour les français, salariés, travaillant au Vietnam avec un statut d’ »expatrié » , sachez que vous nêtes plus rattaché au système de protection sociale français, mais que vous dépendez du système de protection sociale du Vietnam. Pour continuer à bénéficier du régime français, il faut adhérer à la Caisse des Français de l’Etranger.

Questions d’argent

La monnaie nationale est le Dong mais le dollar américain est assez largement utilisé.

Pour l’approvisionnement en devises, vous aurez recours au change sur place, ou auprès d’une banque.

En tant que particulier, vous avez la possibilité d’ouvrir un compte auprès des banques qui acceptent les particuliers : l’ANZ Bank (Australian New Zealand Bank), la HSBC Bank, ou encore les banques vietnamiennes (Vietcombank-Hanoï, Vietcombank-Hô chi Minh-ville, banque vietnamienne pour le Commerce Extérieur…).

Vous verrez que sur place, le recours à l’argent liquide est plus courant que tout autre moyen de paiement. Seuls les hôtels, les restaurants et les magasins ouverts
à la clientèle internationale acceptent les cartes bancaires. Il y a peu de distributeurs automatiques de dongs, même dans les grandes villes.

Les expatriés ont le droit de rapatrier une partie de leurs salaires à la condition d’acquitter une taxe de 3 à 7% selon la somme.

Trouver un logement au Vietnam

Si vous devez résider à l’hôtel avant de trouver une maison ou un appartement en location, sachez que vous avez une large palette de tarifs : dans les hôtels les meilleurs marché, vous trouverez à vous logez pour 15 euros, tandis que dans les hôtels de bon standing, il vous faudra compter plus d’une centaine d’euros.

Quant à louer une maison/un appartement dans un quartier résidentiel d’Hanoi ou d’Ho Chi Minh Ville, il vous faudra compter entre 500/700 euros (3 pièces) et 3000/4000 euros pour une villa.

Dans une ville de province, le coût sera beaucoup plus léger. Pour moins de 150 euros pas mois, vous pouvez louer un petit studio (avec les commodités) dans un hôtel par exemple.

L’électro-ménager et le mobilier peuvent être acheté sur place. C’est plutôt bon marché.

Votre déménagement peut être organisé par un déménageur international, qui vous offrira toutes les garanties nécessaires.

Vos repas

Si on souhaite se nourrir à la vietnamienne, les resto sont très bon marché, et la cuisine excellente. Les restaurants pour occidentaux, ou les restaurants de qualité supérieure vous couteront bien plus chers : comptez entre 20 et 50 euros.

Quant aux produits du marché (fruits et légumes), il vous faudra compter 3 fois moins qu’en France. Pour la viande et le poisson, il vous faudra compter entre 10 et 20 euros par kilos.

N’hésitez pas à gouter les fruits très variés que l’on trouve au Vietnam. 

Quant à l’eau, buvez toujours de l’eau en bouteille. Les produits typiquement occidentaux, (vins, fromage, céréales et biscuits, lait, confiture …) vous couteront plus ou moins 3 fois plus chers qu’en France.

Check list : Que faut-il faire avant de partir ?

  • Gérer les problèmes de logement
    Donner son préavis de départ via une lettre avec accusé de réception au propriétaire ou organiser la sous-location avec une personne de confiance.
    Si vous êtes bénéficiaire d’une aide au logement de la CAF, pensez à les prévenir du départ.
  • S’occuper des abonnements et prélèvements
    EDF/GDF, internet, téléphone…
    Résilier les abonnements en cours (presse, services …)
  • Questions finances
    Faire une  procuration à une personne de confiance qui aura la main sur votre compte en cas de souci. Pensez à activer l’option Internet/Banque si ce n’est pas fait.
    S’acquitter de son impôt par anticipation (quittus fiscal)
  • Faire suivre son courrier
    Le plus simple étant de demander à la personne qui a la procuration si vous pouvez faire suivre votre courrier chez elle.
  • En matière de santé
    Faire un check up santé (examen général, dents, prise de sang de façon à obtenir une carte de groupe sanguin …)
    Faire les vaccins nécessaires : au Vietnam, il peut être nécessaire de faire les vaccins anti-rabbique, la fièvre jaune … (en savoir +
  • Avant le départ, organiser une grande fête réunissant la famille, les amis …

Catégories